Immobilier du soleil
9 Juillet 2018 à 06h06 - 87

FCPI versus SOFICA : comparez avant d’investir

Cette année, vous avez décidé d’échapper à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) tout en investissant dans des véhicules de placement défiscalisants. De plus, vous enregistrez des rendements attractifs tout en payant moins d’impôts. Parmi les véhicules de placement les plus connus, les FCPI(fonds commun de placement pour l’innovation) et les SOFICA (sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle). Voici un petit guide sur les spécificités de chaque produit : en effet, il est conseillé de bien les comparer avant d’investir.

Investir dans des entreprises innovantes

Les FCPI ont pour principale vocation d’investir dans entreprises innovantes. C’est-à-dire celles qui œuvrent dans le domaine de la médecine, des recherches scientifiques, de l’environnement. Ou encore des technologies nouvelles qui sont en perpétuelle évolution. Ces entreprises sont généralement des PME en phase de lancement ou en pleine croissance.

L’investisseur injecte alors son apport dans le capital de l’entreprise. En d’autres termes, il devient actionnaire de celle-ci. La durée du placement est de cinq ans, et aucune sortie en montage ne peut être opérée avant cette échéance. Ce qui constitue un risque non négligeable pour l’investisseur, dans la mesure où l’entreprise peut rencontrer des problèmes d’exploitation ou des risques managériaux pendant cette période.

En ce qui concerne la composition d’un FCPI, les actifs qui constituent le fonds se composent de valeurs mobilières que la PME émet, et ce, à hauteur de 60%. Les 40% restants sont des placements tels que des SICAV (société d’investissement à capital variable), des obligations et des actions. Plusieurs conditions doivent être remplies par la PME afin d’être éligible à un FCPI. Par exemple au niveau du nombre de ses employés, de son implantation, etc. De plus, l’entreprise ne doit pas être cotée, et sera assujettie à l’impôt sur les sociétés.

La détention des parts de FCPI est limitée par rapport à la situation familiale de l’investisseur. Il ne doit donc pas excéder un certain nombre de fonds selon qu’il soit célibataire ou en couple.

Les avantages de l’investissement à un FCPI :

  • exonération d’impôt sur le revenu de l’investisseur
  • mutualisation des risques
  • gestion prise en main par des spécialistes dans l’exploitation de portefeuilles d’investissements
  • diversification du patrimoine

Investir dans le cinéma français

En ce qui concerne les SOFICA, le principe est plus ou moins le même, c’est-à-dire injecter son placement dans le capital d’une industrie cinématographique produisant des œuvres françaises. L’investissement consiste à acheter des actions dans une société anonyme. Ce qui constitue déjà une différence notoire avec l’investissement en FCPI, comme nous l’avons vu plus haut.

Les avantages sont également d’ordre fiscal : l’investisseur profite d’une réduction de 30% de son impôt, calculé sur la base du montant de son apport. La réduction tient compte d’un certain plafonnement, fixé à 18 000 euros par foyer fiscal. Le rendement d’une SOFICA est assez complexe à évaluer, car il dépend du succès de l’œuvre.

En ce qui concerne la durée du placement, elle est identique à celle de la FCPI, c’est-à-dire 5 ans. Une sortie anticipée peut annuler les avantages fiscaux dont l’investisseur bénéficie. L’investisseur se doit donc de conserver ses parts de SOFICA pendant toute la durée d’engagement susmentionnée.

En conclusion, FCPI et SOFICA sont destinés à dynamiser un portefeuille de placements. Il est recommandé de souscrire à ces classes d’actifs avec parcimonie en raison des risques assez élevés qui les accompagnent. Comme tout placement, ils proposent leurs avantages, leurs inconvénients et leur cible. Les conseils d’un gestionnaire de patrimoine sont donc de mise.

Découvrir en détail les particularités des FCPI et des SOFICA sur defiscalisezmoi.com.

Blog

  1. 11 Oct. 2018Une ville magnifique sur la côte Atlantique33
  2. 24 Janv. 2018Les assurances prêt immobilier : pourquoi c'est important409